Le conseil municipal

NOM PRENOM _________ FONCTION

  • RITZ Jean-Marie _________________ Maire
  • MAST Dominique _______________1er adjoint
  • GHIZZO Frédéric ________________2° adjoint
  • MULLER Valérie __________________3° adjoint
  • HIBLOT Hervé ____________________4° adjoint
  • AMBROSETTI Jessica ______________Conseillère
  • BOUTON Christophe _______________Conseiller
  • BURGAIN Robert ___________________Conseiller
  • LOSSON Mickaël ___________________Conseiller
  • MADODE Gbélomé ________________Conseillère
  • MATHIS Laurent ___________________Conseiller
  • POTIER Fabien _____________________Conseiller

Séance de 24 / 03 / 2017

seance-du-24-mars-2017

Le personnel municipal

Christophe Bischoff, l’ouvrier communal

christophe-bischoff À l’éclosion des premières fleurs printanières, Christophe Bischoff
prévoit les plantations estivales.
Né à Roupeldange, près de Boulay il y a trente-cinq ans, Christophe
Bischoff a été élève au lycée agricole à Courcelles-Chaussy.
Il y a obtenu un BEP agricole conduite et entretien de matériel agricole et un
Brevet de technicien en machinisme agricole. Il a poursuivi ses études
à Vesoul et décroché un BTS génie des équipements agricoles au lycée
Étienne-Munier. En mai 2010, il a fait ses premières armes en tant
qu’ouvrier communal à Vry-Gondreville.
Il est chargé de l’entretien des espaces verts, création de massifs,
entretien des voiries, fleurissement et aménagements extérieurs.
En 2012, Christophe suit une formation de trois jours à Metz sur le
fleurissement par le biais du conseil général de la Moselle. Grâce à
celle-ci, et à ses efforts, Vry obtient le quatrième prix en 2013 lors du
concours des Villages Fleuris de la Moselle sur l’arrondissement de
Metz-Campagne. Christophe Bischoff a pris note des remarques du jury
pour préparer cette nouvelle saison de fleurissement.
Ce jeune homme volontaire et dynamique, a l’objectif de « toujours
faire mieux ».

Je Fleuris la Moselle : Vry-Gondreville récompensée

149 communes arborent une, deux, trois ou quatre fleurs.
Le conseil national des villes et villages fleuris a confirmé cette année
pour la 4e fois le label Département fleuri détenu par la Moselle depuis
1999. Seuls 20 départements français sont dans ce cas.
Palmarès pour l’arrondissement de Metz-Campagne :
Vry-Gondreville (Encouragement) ; Chesny, Pournoy-la-Chétive,
Amanvillers et Corny (Trophée Je fleuris la Moselle) ; Coin-lès-Cuvry et
Laquenexy (Trophée excellence).

Histoire

Le château de VRY

chateau-de-vry

  • Détruit par les Messins pendant la guerre des Amis ( 1232-1234 ),le château fort de Vry fut peu après reconstruit par la famille seigneuriale du même nom, qui le conservera en partie jusqu’au début du XVe S. A partir de cette époque, il appartient à la ville de Metz qui y installa un châtelain et une garnison permanente, solidement équipée. Le château, véritable forteresse, joua un rôle important lors des guerres locales des XIV-XVe S., dans la défense du Haut Chemin entre Metz et Bouzonville et les chroniques messines abondent en détails sur les faits militaires qui l’eurent pour cadre.

    Lors de la guerre de 1444 entre les Messins et le duc de Lorraine, soutenu par les armées du roi de France, le château, malgré une héroïque résistance de la garnison messine, fut pris par les Ecorcheurs Français. Il avait subi au cours du siège un bombardement intensif et fut sans doute considérablement restauré. Une garnison y fut maintenue encore au début du XVIIe S., mais après la guerre de Trente ans, il perdit tout intérêt militaire.

  • Edifié sur le plateau du Haut Chemin et situé en bordure sud du village qui l’entoure au nord et à l’est, le château offre cette particularité très rare en Lorraine d’être de plan circulaire. Entouré d’un fossé large de 25 m, encore en eau au début du siècle dernier et franchi au nord par une chaussée qui en constituait l’unique accès, il était formé d’une enceinte circulaire, autour d’une vaste cour d’environ 50 m de diamètre, flanquée d’une tour carrée au sud-ouest et de cinq tours semi-circulaires, trois grosses au nord-ouest, au nord-est et au sud-est, et de deux petites au nord et au sud. La petit tour nord était appelée tour du châtelain, l’étage inférieur de la tour nord-est servait de prison et la tour sud-est de chapelle. Un logis s’appuyait côté cour sur les nord et nord-est, un autre était compris entre les tours nord-ouest et sud-ouest. Construites en petit appareil caractéristique du XIIIe S., les courtines et les tours, à base talutée peu développée, étaient munies d’éléments défensifs dont quelques-uns subsistent encore : canonnières carrées à redent à la base de la tour nord-ouest, rectangulaires dans les autres tours : une archère-canonnière est encore visible au troisième niveau de la petite tour nord. Le château, bien qu’en partie ruiné, était encore en assez bon état jusque vers 1900.

    Depuis la dernière guerre, il s’est considérablement dégradé, notamment à la suite d’un incendie qui a détruit le logis nord est, habité jusqu’en 1950, et de l’installation d’un garage dans l’enceinte du château. Les tours subsistent , mais tronquées ou partiellement enterrées à la suite du comblement du fossé. A la vue de quelques photographies du début du siècle, on ne peut que très vivement regretter que les vestiges, encore importants à l’époque, n’aient été protégés. Eu égard à la rareté d’un tel plan en Lorraine avec lequel seul celui du château de Dombasle-sur-Meurthe ( Meurthe-et-Moselle ), aujourd’hui détruit, présentait quelques ressemblances.

chateau-de-vry-1
chateau-de-vry-2

Présentation de la commune

Notre commune

Vry-Gondreville située au nord-est de Metz, sur les hauteurs des côtes de Moselle qui viennent y laisser place à de multiples petites vallées.

Au nord-est du village, c’est le début de la vallée de la Canner, qui y prend sa source. Elle débute dans un cadre forestier et naturel qui contraste avec la vallée très urbanisée de la Moselle.

Le hameau de Gondreville, situé à l’est du village, surplombe la vallée de la Nied qui s’en va vers Boulay-Moselle, Bouzonville puis l’Allemagne.

La commune se situe dans le site inscrit de la vallée de la Canner.